Welcome to the Slackware Documentation Project

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
fr:slackbook:shell [2012/12/29 15:12 (UTC)]
ellendhel [Sources]
fr:slackbook:shell [2013/10/13 20:20 (UTC)] (Version actuelle)
ellendhel Check spelling
Ligne 76: Ligne 76:
 /usr/local /usr/local
 </​code>​ </​code>​
 +
 ===== Création et suppression de fichiers et de répertoires ===== ===== Création et suppression de fichiers et de répertoires =====
  
Ligne 124: Ligne 125:
 darkstar:~$ ls darkstar:~$ ls
 </​code>​ </​code>​
 +
 ===== Archives et compression ===== ===== Archives et compression =====
  
Ligne 146: Ligne 148:
 darkstar:~$ unzip /​tmp/​home.zip darkstar:~$ unzip /​tmp/​home.zip
 </​code>​ </​code>​
 +
 ==== gzip ==== ==== gzip ====
 Un des outils de compression les plus anciens inclus dans Slackware est **//​gzip//​**(1),​ un outil de compression qui n'est capable d'​opérer que sur un seul fichier à la fois. Alors que **//zip//** est à la fois un outil de compression et d'​archivage,​ **//​gzip//​** ne peut que compresser. À première vue, cela semble être une faiblesse, mais c'est vraiment une force. La philosophie UNIX de faire de petits outils faisant leurs petits boulots offre une myriade de façons de combiner ces petits outils. Pour compresser un fichier (ou plusieurs fichiers), il suffit de les passer comme arguments à **//​gzip//​**. Chaque fois que **//​gzip//​** compresse un fichier, il ajoute une extension .gz et supprime le fichier original. Un des outils de compression les plus anciens inclus dans Slackware est **//​gzip//​**(1),​ un outil de compression qui n'est capable d'​opérer que sur un seul fichier à la fois. Alors que **//zip//** est à la fois un outil de compression et d'​archivage,​ **//​gzip//​** ne peut que compresser. À première vue, cela semble être une faiblesse, mais c'est vraiment une force. La philosophie UNIX de faire de petits outils faisant leurs petits boulots offre une myriade de façons de combiner ces petits outils. Pour compresser un fichier (ou plusieurs fichiers), il suffit de les passer comme arguments à **//​gzip//​**. Chaque fois que **//​gzip//​** compresse un fichier, il ajoute une extension .gz et supprime le fichier original.
Ligne 192: Ligne 195:
 |c|Créer une archive tar| |c|Créer une archive tar|
 |x|Extraire le contenu d'une archive tar| |x|Extraire le contenu d'une archive tar|
-|t|Afficer ​le contrnu ​d'une archive tar|+|t|Afficher ​le contenu ​d'une archive tar|
 |v|Afficher plus de détails| |v|Afficher plus de détails|
 |z|Utiliser la compression gzip| |z|Utiliser la compression gzip|
Ligne 211: Ligne 214:
 <​code>​ <​code>​
 darkstar:~$ tar -czf /​tmp/​tarball.tar.gz /​tmp/​tarball/</​code>​ darkstar:~$ tar -czf /​tmp/​tarball.tar.gz /​tmp/​tarball/</​code>​
 +
 ===== Lecture de documents ===== ===== Lecture de documents =====
  
 Traditionnellement,​ les systèmes d'​exploitation UNIX et leurs dérivés comportent des fichiers texte que les utilisateurs vont vouloir lire de lire à un moment donné. Naturellement,​ il y a plusieurs manières de lire ces fichiers, et nous allons vous montrer les plus courantes. Traditionnellement,​ les systèmes d'​exploitation UNIX et leurs dérivés comportent des fichiers texte que les utilisateurs vont vouloir lire de lire à un moment donné. Naturellement,​ il y a plusieurs manières de lire ces fichiers, et nous allons vous montrer les plus courantes.
- 
  
 Autrefois, si vous vouliez juste voir le contenu d'un fichier (n'​importe quel fichier, que ce soit un fichier texte ou un programme binaire) vous pouviez utiliser **//​cat//​**(1) pour les visualiser. **//cat//** est un programme très simple, qui prend un ou plusieurs fichiers, les concatène (d'où le nom) et les envoie sur la sortie standard, qui est habituellement l'​écran de votre terminal. Ceci était pratique lorsque le fichier était petit et ne dépassait pas la taille de l'​écran,​ mais ne convient pas pour les fichiers plus importants sans disposer de moyen intégré pour se déplacer à l'​intérieur du document et lire un paragraphe à la fois. Aujourd'​hui,​ **//cat//** est encore assez largement utilisé, mais surtout dans les scripts ou pour combiner deux ou plusieurs fichiers en un seul. Autrefois, si vous vouliez juste voir le contenu d'un fichier (n'​importe quel fichier, que ce soit un fichier texte ou un programme binaire) vous pouviez utiliser **//​cat//​**(1) pour les visualiser. **//cat//** est un programme très simple, qui prend un ou plusieurs fichiers, les concatène (d'où le nom) et les envoie sur la sortie standard, qui est habituellement l'​écran de votre terminal. Ceci était pratique lorsque le fichier était petit et ne dépassait pas la taille de l'​écran,​ mais ne convient pas pour les fichiers plus importants sans disposer de moyen intégré pour se déplacer à l'​intérieur du document et lire un paragraphe à la fois. Aujourd'​hui,​ **//cat//** est encore assez largement utilisé, mais surtout dans les scripts ou pour combiner deux ou plusieurs fichiers en un seul.
Ligne 226: Ligne 229:
 ==== more ==== ==== more ====
  
-**//​more//​** ​ affiche les premières lignes d'un fichier texte jusqu'​à ce que votre écran soit plein, et enuite ​se met en pause. Une fois que vous avez lu cet écran, vous pouvez passer à la ligne suivante en appuyant sur <​key>'​ENTER'</​key>​ ou un écran entier en appuyant sur <​key>'​SPACE'</​key>,​ ou à un nombre spécifique de lignes en tapant un nombre suivi de la barre d'​espacement <​key>'​SPACE'</​key>​. **//​more//​** est également capable de rechercher des mots-clés dans un fichier texte. Une fois que vous avez avez affiché un fichier dans  **//​more//​**,​ appuyez sur la touche <​key>'/'</​key>,​ et entrez un mot-clé. En appuyant sur <​key>'​ENTER'</​key>,​ le texte défile jusqu'​à la prochaine occurence du mot-clé.+**//​more//​** ​ affiche les premières lignes d'un fichier texte jusqu'​à ce que votre écran soit plein, et ensuite ​se met en pause. Une fois que vous avez lu cet écran, vous pouvez passer à la ligne suivante en appuyant sur <​key>'​ENTER'</​key>​ ou un écran entier en appuyant sur <​key>'​SPACE'</​key>,​ ou à un nombre spécifique de lignes en tapant un nombre suivi de la barre d'​espacement <​key>'​SPACE'</​key>​. **//​more//​** est également capable de rechercher des mots-clés dans un fichier texte. Une fois que vous avez avez affiché un fichier dans  **//​more//​**,​ appuyez sur la touche <​key>'/'</​key>,​ et entrez un mot-clé. En appuyant sur <​key>'​ENTER'</​key>,​ le texte défile jusqu'​à la prochaine occurence du mot-clé.
  
 Il s'agit clairement d'une amélioration majeure par rapport à **//​cat//​**,​ mais il reste toujours quelques défauts gênants, **//​more//​** n'est pas en mesure de faire défiler vers le haut,, pour vous permettre de lire quelque chose que vous auriez pu manquer, lorsque'​un fichier ​ lui est redirigé en entrée. Lla fonction de recherche ne met pas en évidence les résultats. Il n'y a pas défilement horizontal, et ainsi de suite. Il est clair qu'une meilleure solution est possible. Il s'agit clairement d'une amélioration majeure par rapport à **//​cat//​**,​ mais il reste toujours quelques défauts gênants, **//​more//​** n'est pas en mesure de faire défiler vers le haut,, pour vous permettre de lire quelque chose que vous auriez pu manquer, lorsque'​un fichier ​ lui est redirigé en entrée. Lla fonction de recherche ne met pas en évidence les résultats. Il n'y a pas défilement horizontal, et ainsi de suite. Il est clair qu'une meilleure solution est possible.
Ligne 257: Ligne 260:
 </​code>​ </​code>​
  
-Il y a plus de fonctionnalités offertes par **//​less//​**. ​l'​intérieur de l'​application,​ taper <​key>'​h'</​key>​ pour une liste complète de commandes. ​+Il y a plus de fonctionnalités offertes par **//​less//​**. ​À l'​intérieur de l'​application,​ taper <​key>'​h'</​key>​ pour une liste complète de commandes. 
 ===== Création de liens ===== ===== Création de liens =====
  
Ligne 284: Ligne 288:
 </​code>​ </​code>​
  
-Lorsque vous utilisez des liens symboliques,​ n'​oubliez pas que si le fichier original est supprimé, votre lien symbolique est inutile; il pointe tout simplement vers un fichier qui n'​existe plus.+Lorsque vous utilisez des liens symboliques,​ n'​oubliez pas que si le fichier original est supprimé, votre lien symbolique est inutile ; il pointe tout simplement vers un fichier qui n'​existe plus. 
 ====== ​ Navigation ====== ====== ​ Navigation ======
  

Autres langues
QR Code
QR Code fr:slackbook:shell (generated for current page)